Temps de chargement : ces secondes qui coûtent des millions

Temps de chargement : ces secondes qui coûtent des millions

Personne n’aime un site lent.

Vos visiteurs disposent de terminaux rapides et n’apprécient pas d’attendre injustement lorsqu’ils naviguent sur votre site.

Cela peut sembler anodin, mais une petite seconde de chargement peut affecter votre taux de conversion. Le problème ? Des sommes astronomiques de manque à gagner chaque année. Une seconde de chargement supplémentaire sur Amazon entrainerait par exemple une perte de 1,6 milliards de dollars par an !

J’ai votre attention ?

Dans cet article, je souligne les conséquences d’un temps de chargement trop long sur votre stratégie d’optimisation de la conversion et vous propose des pistes pour ne plus subir ce fléau.

Il faut bien distinguer le temps de chargement du temps d’affichage.

Le temps de chargement : cela représente le temps nécessaire pour télécharger tous les éléments d’une page. Le poids des fichiers et la qualité de la connexion des visiteurs sont concernés. Vous n’avez aucune emprise sur la connexion de vos visiteurs, mais vous pouvez optimiser la taille de vos fichiers pour qu’ils soient plus rapides à charger.

Le temps d’affichage : c’est le temps nécessaire pour afficher les éléments téléchargés sur le navigateur du visiteur. Le code de votre site et le terminal utilisé par le visiteur sont responsables. À nouveau, vous n’êtes pas responsable de la qualité du terminal utilisé par vos visiteurs (même si vous devez vous assurer que les éléments de votre site soient compatibles avec tous les terminaux), mais vous avez le contrôle de la qualité de votre code.

Pourquoi faut-il optimiser la vitesse de chargement de son site ?

Offrir une expérience de qualité à vos visiteurs

Plus votre site charge rapidement et plus vous avez de chance de retenir les visiteurs sur votre site comme le montrent ces quelques chiffres.

pourcentages_temps_de_chargement

Vous ne pouvez pas atteindre l’immédiateté théorique. Pour autant, la tendance indique que vous ne devriez pas excéder 3 secondes. Par ailleurs, Strangeloop rapporte qu’une seconde de délai diminue vos conversions de 7%.

Sur mobile, on tend à être (encore) plus impatient que sur desktop. Près de 9 mobinautes sur 10 attendent en effet qu’une page web charge au moins aussi rapidement sur mobile que sur desktop.

L’objectif est donc d’optimiser tous les éléments possibles pour que vos visiteurs puissent accéder le plus rapidement possible à votre site.

Votre classement dans les moteurs de recherche

La vitesse de chargement de votre site est l’un des facteurs qui est pris en compte par les moteurs de recherche pour classer votre site.

Bien entendu, ce sont les sites avec le meilleur temps de chargement qui sont les mieux classés et c’est pourquoi vous devez prendre ce facteur en compte.

Comment rendre votre site plus rapide ?

Chaque dixième de seconde compte. Il existe un grand nombre de techniques dédiées pour optimiser le temps de chargement de vos pages web et cette liste n’est évidemment pas exhaustive.

Choisir un hébergement de qualité

L’hébergeur de votre site est un élément très important et doit être adapté aux performances de votre site. Vous devez choisir l’hébergement qui convient aux performances de votre site. Si vous avez un faible trafic préférez des hébergement partagés ou VPS, au contraire si vous avez un fort volume de trafic les hébergement dédié ou cloud seront des solutions fiables.

Réduire le poids de vos fichiers de code (CSS, JavaScript, Html)

Vos fichiers de code vous permettent de mettre en forme votre site. Vous pouvez réduire la taille de ces fichiers en supprimant les éléments inutiles (lignes vides, espaces etc.) afin d’améliorer le temps de chargement de votre site.

L’idée est de transformer vos fichiers en zip et d’en réduire jusqu’à 70% du poids sans réduire la qualité de vos images et vidéos.

Optimisez vos images

Il existe plusieurs éléments que vous devez optimiser pour que vos images ne ralentissent pas le chargement de votre site :

  • La taille : plus une image est lourde, plus elle demande du temps pour charger, logique. Il existe de nombreuses solutions gratuites en ligne pour réduire la taille de vos images (Tinypng, compresspng, etc.) sans perdre en qualité. Par ailleurs, évitez d’uploader des visuels larges de plusieurs milliers de pixels sur une page web de 700 pixels de largeur.
  • La source : c’est le nom et la source de votre image.
  • Le format : pour le web, privilégiez le format PNG. Évitez en revanche les images aux formats TIFF, BMP ou XBM.

Exploitez la mémoire cache

La première fois que vous arrivez sur un site, vous devez télécharger un fichier HTML, les images, les fichiers JavaScript, les feuilles de style, etc., avant de pouvoir naviguer correctement. Selon la complexité de la page, cela peut prendre beaucoup de temps. Une fois ces éléments stockés dans le cache du visiteur, la page charge beaucoup plus vite.

En activant la mise en cache du navigateur vous pouvez réduire le nombre de requêtes entre le serveur et vous et donc charger les pages plus rapidement.

Retirez les plugins que vous n’utilisez pas

Plus vous accumulez de plugins sur votre site, plus vous risquez de le ralentir et c’est pourquoi vous devez identifier les plugins qui vous servent vraiment.

Lorsqu’un plugin est activé, il provoque le chargement de fichiers CSS et de fichiers JavaScript. Si vous ne l’utilisez pas, ces fichiers chargés en vain viennent malgré tout ralentir le temps de chargement de votre site.

Évitez les redirections

Une redirection crée de nouvelles requêtes HTTP et augmente par la même occasion le temps de chargement.

Si vous avez un site mobile : il y a des chances pour que vous ayez mis en place des redirections pour orienter les mobinautes de votre site principal, vers la version mobile. Dans ce cas, préférez utiliser une redirection HTTP pour mener automatiquement les visiteurs vers la page mobile, sans aucun intermédiaire.

Astuce : C’est le haut de la page qui s’affiche en premier aux yeux de vos visiteurs. Vous devez vous assurer que les éléments qui s’y trouvent chargent très vite.

Si les éléments situés sous votre ligne de flottaison demandent plus de temps pour charger, ce n’est pas si grave puisque ce ne sont pas les éléments que l’on remarquera en premier.

Clément René

Content marketer chez Kameleoon, Clément analyse tous les retours de nos clients et consultants et partage les meilleures pratiques d'optimisation de l'expérience utilisateur.